dimanche 23 novembre 2008

Un Dimanche Sans Importance

Ce blog manque d’activité, que se passe-t-il ? Mathieu se fait-il torturer par les Yakusas après en avoir ri à table avec des japonais? Mathieu s’est-il fait renvoyer de Tsinghua après avoir pris part à une réunion du parti au cours de laquelle il a pensé trop fort qu’il n’était pas d’accord ? Mathieu s’est-il fait réellement kidnapper par MJ, de retour à Pékin pour se venger, comme il a essayé de le faire croire à Mme Bai, sa pauvre professeur de Chinois ? Mathieu s’est-il fait lyncher par son groupe de musique des Français à Tsinghua après les avoir lâché définitivement dès la première répétition ?

La vérité est moins sensationnelle : Mathieu, il mange beaucoup trop de neutrons en ce moment, et comme ce n’est pas si facile à digérer, il a du mal à mettre son blog à jour…

De retour à la première personne, je confirme, oui, je croule sous le travail. Mais que se passe-t-il ? Des DMs à la pelle ? Des examens de mi-semestre ? Un sujet de thèse à choisir ? Et bien non, j’ai simplement passé la première marche en matière de chinois. La marche que je pensais franchir aisément avant la rentrée de septembre, celle qui consiste à saisir les idées principales du professeur, et arriver à comprendre le contenu scientifique des transparents sans devoir décoder chaque caractère, cette marche, je ne l’ai franchi que début novembre.

Pendant 2 mois, j’avoue que je ne saisissais pas grand chose à ce que disaient les profs. Un professeur m’a demandé à quel point je comprenais son cours, 20% environ ? Je lui réponds : «Oh non, plutôt 5%... », vision optimiste de la chose. Il répond : «Ah, 50%, c’est pas mal !». J’ai perdu toute estime en lui répétant que je ne comprenais pas plus de 5% du contenu… Alors il s’est arrêté de me regarder à chaque fois qu’il disait Faguo, c’est dommage, je suis assez bien conditionné, je levais systématiquement la tête au doux son de la France ! Enfin, ça a aussi son intérêt de ne rien comprendre, par exemple quand ce même professeur, responsable du cours Management des Énergies soit dit en passant, s’est mis à expliquer que les étrangers étaient en train de tendre des pièges à la Chine en essayant de leur imposer des traités de mesures environnementales. Quand il s’est tourné vers moi pour me prendre presque à parti, j’ai pris mon sourire et mon air débile, il n’a pas insisté…

Un qui insiste avec plus de ferveur sur ce sujet, c’est Germain qui nous a proposé de l’accompagner à une réunion du parti organisée par un de ses amis, réunion dont le sujet était l’élection d’Obama et les implications de cette élection dans les relations avec l’Europe et la Chine. Le débat était plutôt mou jusqu’à ce que Germain mette les pieds dans le plat en exprimant sa foi en un changement de comportement environnemental des Etats-Unis sous l’impulsion d’Obama, et se demandant si la Chine ne devrait s’inspirer d’un tel changement pour elle même changer son comportement environnemental, comportement actuel qui se résume bien par cette phrase de Julie : « J’m’en fous ! » Heureusement que Germain a de la verve car il s’est retrouvé avec tous les Chinois de la table contre lui, avec l’avis général que les économies d’énergie, c’était un loisir de riche, que eux, ils n’en sont pas encore là. Quand on respire l’air de Pékin (décrite comme la ville la plus sale du monde par Germain au cours de cette même réunion, comme quoi, Germain, il ne fait pas les choses à moitié), on se rend compte qu’effectivement les Chinois, l’environnement, ils s’en foutent. Et bien que le ministre des Sciences et des Technologies soit un féru d’environnement, comme nous le décrit Yves Cousquer à chacune de nos rencontres, quand dans la meilleure université scientifique de Chine, les jeunes du parti comme les professeurs ne montrent aucune considération pour le problème majeur de ce siècle, on se dit que notre ministre, il a encore du travail à faire.

«La meilleure université ? Pourquoi il nous bassine avec ça ! On a compris qu’il était fier d’être à Tsinghua» êtes-vous déjà en train de vous dire. C’est surtout une sympathique transition pour présenter maintenant un rêve. Le rêve d’une petite fille croisée dans le bus ce midi, au retour d’une escapade en montagne. Le rêve d’une vie qu’une petite fille avait inscrit dans son cahier d’école. Le texte était intitulé : I have a dream. (C’était en Anglais, c’était plus facile pour lire par dessus l’épaule).

Cette nuit, j’ai fait un joli rêve. J’ai rêvé que quand je serai grande, je rentrerai à l’Université de Tsinghua.

Pourquoi ai-je fait ce rêve ? Parce que récemment j’ai visité cette université, le campus est grand et magnifique, et parce que c’est une des meilleures universités de Chine as well.


Mais pour rentrer à l’université de Tsinghua, je dois faire attention à bien utiliser mon temps, à étudier très sérieusement. Si je le fais, je réaliserai mon rêve !


Bon, personnellement, à ce moment là, si je rêvais de rentrer à Tsinghua, c’était plutôt pour aller prendre une bonne douche, parce qu’après avoir galopé dans les montagnes et m’être pelé les ******* tout là haut, je rêvais plus d’eau chaude que de magnifique campus et ou de n°1 sur un classement d’universités.

«Mais qu’est-ce que c’est que ces réflexions terre à terre, complètement matérialistes, et vulgaires par dessus tout, il peut pas nous laisser rêver comme cette petite fille » vous dites-vous peut-être? Personnellement, j’ai du mal à croire qu’une petite fille de 10 ans puisse rêver de ce genre de choses…

Mais on s’écarte un peu là, retour au premier paragraphe, Mathieu, pourquoi tu n’écris plus rien sur ton blog ? Ah oui, parce que tu manges des neutrons parce que tu commences à comprendre le Chinois ? C’est à dire ?

Oui, je suis à présent capable de travailler sur les documents de cours et les comprendre relativement bien. Par contre, j’ai pris 2 mois de retard, j’ai 4 matières à rattraper, pardon, 5 avec le cours de culture auquel j’ai arrêté d’aller pour rattraper la physique à la place, et je travaille lentement, très lentement, beaucoup trop lentement ! Donc en travaillant tout le temps dans la semaine, je parviens vaguement à tenir le rythme des cours. Enfin, très vaguement, et il va encore falloir progresser en vitesse pour rattraper les 2 mois de retard, sachant que les examens de fin de semestre commencent dans un bon mois. Mathieu, je te souhaite bonne chance ;-) Si je vous donne l’impression d’être de retour en prépa, c’est normal, c’est l’impression que ça me donne. Antoine me fait malgré tout remarquer qu’en prépa je ne faisais certainement pas de la trompette tous les jours, de la natation et de l’escalade toutes les semaines, des sorties tous les week-ends…

5 commentaires:

Arnaud a dit…

Courage, courage lah ! Singapore seem cooler lah but me also cannot understand everything when chinese professor speak singlish ha. wish good luck to you lah !

christian a dit…

Génial ! Félicitation pour la première marche. Il n'y plus que toutes les autres maintenant !
A très bientôt.
Christian

PS : 我找到了我们谈谈了的两个报纸!快要给你寄它们。。。

Antoine a dit…

加油加油!tu passes beacuoup trop de temps avec ta fudao!si tu es trop occupé, prête la moi, je m'en occuperai..

Jonathan C. a dit…

Félicitations pour ce premier étage gravi. Et maintenant : 欲穷千里目, 更上一层楼!Mais, tu sais, il paraît que c'est plus rapide si l'on sort avec sa prof de chinois…

Sinon, ta maîtrise du mandarin n'excuse pas l'irrémissible crime de confondre participes passés et infinitifs.

Julio a dit…

T'as oublié un 's' à *******.
Mais bon, je dis ça, je dis rien moi.

Tu es peut-être comme Hitler qui, il y a qqjours, a officiellement été confirmé monotesticulaire par un ancien compte rendu d'examen médical.
Comme quoi...