dimanche 8 mars 2009

Singapour ou la Chine pour les nuls - 新加坡,初学者的中国

Singapour depuis Pékin, c’est avant tout un bon moyen pour gagner autant de degrés Celsius qu’on en perd en latitude Nord…


Mais pourquoi parler de Singapour dans un blog sur la Chine ? Parce que les liens avec la Chine sont très étroits. L’ile de Singapour a beau être située à l’extrémité de la Péninsule Malaise et donc originellement peuplée de Malais, ceux-ci ont perdu l’autorité sur ce territoire depuis bien longtemps maintenant. Si ils se sont surtout retrouvés aux prises avec les Portugais sur la Péninsule, ce sont les Anglais qui sont venus plantés leur drapeau sur l’Ile du Lion, Singapour, il y a bientôt 200 ans en 1819. Un nom est désormais mythique à Singapour, Sir Thomas Stamford Raffles, le Capitaine de l’expédition Anglaise venue s’installer ici. Avec le développement (grâce au commerce) de Singapour, sont venus s’installer énormément de Chinois des Provinces du Sud venus chercher l’emploi et la richesse pour eux et leur famille restée dans la misère en Chine. Singapour, c’est un peu le Nouveau Monde Chinois. Aujourd’hui, plus de trois Singapourien sur 4 est d’origine Chinoise. 78% des habitants de l’Ile descendent des migrants de Chine, un nombre incroyablement élevé !

Quelques faits pour éviter les idées fausses ou incomplètes.
  • Singapour, Ile-Ville-État située à l’extrémité Sud de la partie péninsulaire de la Malaisie, symbolise l’extrémité Sud de l’Asie du Sud-est. Une petite carte ci-dessus pour vous aider à vous repérer, mais allez plutôt jeter un coup d’œil ici, c’est beaucoup plus détaillé, et vous verrez précisément où j’ai pu dormir.
  • Singapour, c’est 1° de latitude Nord, donc beaucoup plus au Sud que Hong-Kong (22°N) et du Sud de la Chine.
  • Singapour, c’est un cap à passer pour se rendre d’Inde en Chine (ou inversement), la longue Péninsule Thaïlando-Malaisienne faisant en effet barrage au bateaux. Cette position stratégique fut un facteur déterminant du développement de son port. Le port de Singapour bataille aujourd’hui avec ceux de Rotterdam et celui de Hong-Kong/Macao/Shenzhen pour la place de plus grand port Mondial.
  • Singapour, c’est l’un des 4 dragons d’Asie, le plus au Sud. Les suivants étant Hong-Kong, Taïwan, et la Corée du Sud. A ce titre, quand on vient de Chine, l’impression de richesse, de modernité et de développement est grande. Le principe du bonheur singapourien est d’ailleurs le bonheur par la prospérité économique. Il parait d’ailleurs que l’idéal d’un Singapourien, ce sont les 5C : Credit Card, Car, Cash, Condominium, Club.

Le drapeau Singapourien possède cinq étoiles qui symbolisent respectivement Démocratie, Paix, Progrès, Justice et Egalité.

De Démocratie, il n’y en a pas, car si le gouvernement organise des élections, il se permet de remplacer les élus quelques mois après s’ils ne leur plaisent pas. De plus si des représentants locaux sont élus parmi l’opposition, leur juridiction est automatiquement délaissée par le gouvernement, ce qui incite la population à suivre l’axe principal. Quand on est Français, on critique facilement tout ce qui n’est pas démocratique. Mais le fait est qu’ici, ça marche. Ça marche parce que le gouvernement agit pour son peuple (en évitant d’aller jouer et perdre le revenu du pays à Macao comme c’est le cas en Birmanie…) et que le pays prospère.

Le Progrès, second principe du pays est en effet au cœur de la politique des dirigeants qui ont organisé le pays pour le faire passer d’une cité détruite à la sortie de l’occupation par les Japonais à une cité rayonnante dans les années 80, son port et son centre financier étant au cœur de cet essor, et ce jusqu’à la crise Asiatique de 97.

La Paix, troisième principe, est quelque chose de difficile à atteindre lorsque la population du pays est constituée de quatre groupes communautaires. Les Chinois sont majoritaires et tiennent les rênes économiques (comme en Malaisie) et politiques (le premier ministre est Chinois). Les Malais sont les habitants d’origines et vivent aujourd’hui dans des conditions beaucoup moins aisées que les Chinois. Les Indiens sont les moins nombreux et les plus pauvres. Le quatrième groupe, un peu à part, est constitué des étrangers. Bien souvent sans la nationalité Singapourienne, ils ne sont donc pas représentés dans les statistiques. Descendants des anciens colons ou nouveaux colons des grandes multinationales, ceux-ci se croisent à tous les coins de rue (du moins du point de vue de quelqu’un qui sort de Chine…). Ils sont riches et respectés de la population comme du gouvernement car ils apportent les capitaux.

Quatrième étoile, la Justice. Le gouvernement étant autoritaire, elle ne peut être qu’autoritaire. Les opposants aux régimes sont écartés, mais cela ne devrait pas nous étonner sous un régime non-démocratique. Il est à noter que les étrangers ne sont pas épargnés par la justice du pays, les trafiquants de drogue sont punis de la peine de mort, d’origine Singapourienne ou non. On est prévenu en rentrant dans le pays, c’est écrit en gros sur la carte d’arrivée !

Enfin l’Égalité est assurément un principe important dans ce pays formé de différents groupes communautaires. Il semblerait que cette égalité soit respectée. Bien que les Chinois soient représentés à la tête du pouvoir, le gouvernement intègre des membres des différents groupes et il n’existe pas de politique discriminatoire. Un exemple, le service miliaire. Bien connu dans le monde entier car il est imposé à tous les jeunes garçons à leur majorité et dure 2 ans. Les Singapouriens qui intègrent les grandes universités internationales sont ainsi toujours pus âgés que leurs camarades. Ce service militaire a été instauré à l’indépendance du pays, en 1965. Les dirigeants du pays ont en effet regardés autour d’eux. Singap, petit pays, fraichement indépendant, entouré de pays instables musulmans. Le rapprochement avec Israël fut rapide, et ils demandèrent à l’armée Israélienne de venir former leur armée ! Donc 2 ans de service militaire obligatoire pour tous, Chinois, Malais, Indien, ou même étranger ayant séjourné un certain laps de temps sur l’ile. D’après notre guide Anglaise du musée national de Singapour, ce service militaire rapproche fortement les individus et est un facteur important de la cohésion nationale aujourd’hui. A ne pas supprimer selon elle, même si les pays alentours se stabilisent.

C’est donc perdu au milieu des Chinois finissant toute leur phrase par la, des Malais et de leur Mee Goreng, et des Indiens et de leur 33, des étrangères d’Europe du Nord et leur mètre 90, qu’on retrouve un certain Arnaud, fier représentant de la culture du Sud-Ouest de la France, venu chercher l’aventure dans ce petit dragon.


Vous pouvez retrouver ses aventures sur son blog. Ce qui en ressort, c’est avant tout que Singapour, c’est une bonne base de départ pour l’exploration du Sud-Est Asiatique. Par contre, comme il nous contait rarement ce qui se passait réellement sur l’Ile du Lion (Signification de Singapour en Malais), il a bien fallu que j’aille y faire un tour pour me faire une idée.

Car oui, d’idée, je n’en avais pas beaucoup, et plutôt fausses. J’y ai découvert, comme le dit si bien Arnaud, la Chine pour les nuls. Avec l’Anglais comme première langue officielle, la barrière de la langue n’est pas trop terrible. Les pays est moderne, confortable, et le nombre de connectés à l’ADSL surpasserait à coup sur le critère de développement de Maxime. Le climat est équatorial, donc chaud et humide, mais largement dans la limite du supportable (sauf, peut-être quand on arrive juste de Pékin avec sa température négative et ses presque 0 degrés d’humidité), surtout quand on vit à 15 mètres d’une piscine extérieur, et que les plages paradisiaques de Malaisie et d’Indonésie sont la porte d’à coté.

La Chine pour les Nuls. Si Arnaud ne recherchait pas l’aspect Culture et Langue Chinoise dans son projet de master à Singapour, j’ai découvert au cours de mon passage ici bas, que c’est pourtant une raison possible de départ pour Singap. Les Chinois sont très nombreux et majoritaires, le Mandarin (la langue officielle parlée par tous les Chinois de Chine en supplément de leur dialecte) est la deuxième langue officielle, et c’est réellement la langue parlée par les Chinois de Singapour. Toutes les conversations que je pouvais surprendre au resto, dans la rue, dans le métro, etc, se faisaient en Mandarin. Ce n’est donc pas qu’une langue de gouvernement, d’école ou de commerce, c’est vraiment une langue de tous les jours parmi la population Chinoise. Le quartier appelé Chinatown est vraiment Chinois, on se croirait indéniablement en Chine, bien que plus de 2000 km au Sud… Il est donc possible de partir étudier à Singapour, de réaliser son master et sa recherche en Anglais à l’université locale, la NUS, et de continuer à apprendre le Mandarin tout en le pratiquant comme on pourrait le faire à Tsinghua : avec les étudiants Chinois, les chauffeurs de taxi, les serveurs au restaurant…

Ainsi si n’existait pas l’argument béton que ma spécialité n’est pas présente à la NUS, je pourrais bien regretter d’être parti à Pékin plutôt qu’à Singapour ! Car ici il fait beau et chaud, la ville est saine, beaucoup plus saine que les villes Chinoise. Le nombre de voiture est limité, la pollution de l’air est inexistante (toujours du point de vue Pékinois). Les rues ne sont pas forcément interminablement droites, d’une largeur invraissemblable et toujours en damiers. Ici la ville a laissé l’histoire la façonner. Entre Chinatown, le CBD, le quartier colonial, la Marina, Little India, Arab Street, les villages malais, les réserves naturelles, la diversité surprend !

Assez parlé, place aux photos:

Le marché de Chinatown

Le nouveau quartier de Boat Quay, un ensemble de petits restos charmants sur la Singapore River

L'embouchure de la Singapore River, un pont mythique et un grand hôtel dans un pur style colonial

Le Merlion, emblème de la ville moderne

Manger Chinois dans la Rue, un régal!



Puis on a profité du week-end pour "fuir" la ville, direction l'ile de Bintan en Indonésie. Admirez!


Notre "Bungalow"

Id

Le soleil avec son joli halo

Un ciel magnifique!

Chez nous


La Bande débarque!

Direction le palmier, et on va se battre en duel!

Qui tiendra le plus longtemps?

Un village de pécheur

Couleurs locales


Le même village

Arnaud et son nouvel ami, notre chauffeur du week-end

Couleurs du soir

Le moyen de transport le plus apprécié de l'ile: la moto. La famille entière, même avec 3 enfants, y monte ensemble

Retour à Singap! Ici le parlement

Le Padang, immense esplanade léguée par les Anglais. S'y déroulent les matchs de Cricket et les parades militaires


Une cathédrale, en béton toute blanche, très coloniale


Pour ceux qui n'oseraient pas...

Le Raffles Hotel, hotel de luxe de Singapour, connu sur l'Ile comme dans le Monde entier. Un petit bijou.


Clarck Quay, ou la climatisation en plein Air pour les enfiévrés de la vie Nocturne

Une herboristerie bien Chinoise

Même ici ils sont présents...



Singapour, toujours en mouvement! Ils construisent ici de nouveaux casinos, sur l'eau...

Ici la fontaine la plus lourde du monde. La plus moche aussi. Mais bon, c'est la fontaine de la richesse, alors gongxi facai...

Le Macrichie Reservoir Park, un immense parc protégé dans le centre de l'Ile. On a du mal à se croire à 2 pas d'une métropole internationale! On peut d'ailleurs sur le ravissant lac.

J'ai croisé des dizaines et des dizaines de petits soldats au cours de ma balade. On aurait dit des petits x à Barcelo...

Au milieu de la Canopée

Une dernière image avant de reprendre l'avion: des Hyènes dans le Night Safari, une attraction les plus populaire de Singap! On a pu y admirer le Roi Lion...

Voilà, Singapour, c'est fini, vous pouvez maintenant éteindre l'ordinateur et reprendre une activité normale. A la semaine prochaine, direction Huangshan et Hangzhou!

4 commentaires:

Arnaud a dit…

Ah bein voila du bon boulot !!

Ya deux trois points que je corrigerais mais tu me cèdes un copyright pour maintenir l'illusion que mon blog n'est pas mort ? ;-)

Mathieu a dit…

Oui corrige-moi! Et prends ce qu'il te plaira!

Anael a dit…

Hey petit reporter! Mais c'est qu'on se prive pas la-bas! En tout cas merci pour ton blog, tout plein de photos et d'explications. Ca donne trop envie de faire un ptit tour en Asie.
Et encore heureusement que j'ai bouge moi aussi car j'aurais pas supporte de voir tout ca depuis le platal!
Au fait tu est SDF (le F pour francais) pour combien de temps encore?
Tchao tintin
;)

Mathieu a dit…

Tu preferes les grandes plaines de l'Arizona a notre beau plateau brumeux? En tout cas, merci pour tes encouagements, et si tu te decides a revenir dans le coin, je t'accueillerai avec plaisir. J'y suis encore pour 18 mois, encore pas mal de pays a voir!